Monsieur django et lady swing

Après le succès de leurs adaptations jazz de Pierre et le Loup et du Carnaval Jazz des Animaux, les 17 musiciens de l’Amazing Keystone Big Band poursuivent leur aventure pour sensibiliser les publics, jeunes et adultes, au jazz dans toutes ses expressions à travers un nouveau spectacle, Monsieur Django & Lady Swing : un conte musical pétillant, raconté avec panache par Guillaume Gallienne, entièrement créé autour de la musique d’un des meilleurs guitaristes de jazz de son temps, Django Reinhardt.


UN LIVRE-CD, UN CD, UN SPECTACLE.

Pour créer ce conte musical, l’Amazing Keystone Big Band a arrangé pour grand orchestre de jazz les meilleurs morceaux de Django Reinhardt, conçus à l’origine, en majorité, pour un tout petit nombre d’instruments.

À la tête de leur orchestre, le trompettiste David Enhco, le saxophoniste Jon Boutellier, le tromboniste Bastien Ballaz et le pianiste Fred Nardin proposent trois façons de découvrir ce nouveau conte musical - Monsieur Django et Lady Swing :un disque sur le label Nome, un livre-disque aux éditions Gautier-Languereau, et le spectacle (date parisienne : 11 mars 2018, Salle Pleyel).

Grace à cet éclairage inédit donné à la musique de Django Reinhardt, c’est un conte musical ludique et joyeux qui prend vie.

  • Conte musical raconté par Guillaume Gallienne
  • Avec Didier Lockwood et Stochelo Rosenberg
  • Sortie en CD et LIVRE-CD le 04 octobre
  • Concert à Paris, Salle Pleyel le 11 mars 2018
  • En tournée dans toute la France
  • Télécharger le dossier de presse
 
L’Amazing Keystone Big Band, c’est la meilleure nouvelle du jazz depuis dix ans ! Un énorme succès !
— Francis Marmande, Le Monde
 

UNE HISTOIRE ORIGINALE RACONTÉE PAR GUILLAUME GALLIENNE.
L’histoire est imaginée par Bernard Villiot, auteur à succès d’albums illustrés (Le souffleur de rêves (2015), Le dompteur de vent (2016)) à la plume ô combien malicieuse.

Au cœur du Paris des années 30, elle plonge l’auditeur dans l’aventure du jeune Léo qui comme tous les mercredis après son cours de violon, dévale la rue des Cascades pour aller saluer le luthier de son quartier. Ce jour-là, un invité surprise est assis dans la boutique : Django Reinhardt en personne fait sonner Lady Swing, sa nouvelle guitare...

Une rencontre grâce à laquelle le jeune Léo - incarné au violon par Didier Lockwood - va découvrir le jazz au grès de ses aventures avec le célèbre guitariste - incarné par le plus digne héritier de Django : Stochelo Rosenberg.

Guillaume Gallienne, irrésistible comédien aux 4 Molières et 2 Césars, est le narrateur de notre histoire, qu’il raconte avec panache.


LES PLUS GRANDES COMPOSITIONS DE DJANGO REINHARDT SOUS UN NOUVEAU JOUR.
Ce conte permet de (re)découvrir seize des plus grandes compositions du génial guitariste et fait parcourir au spectateur une grande partie du XXème siècle et de l’histoire du jazz, du style « gipsy » au « swing », en passant par le « be-bop » et en faisant un détour du côté du « free-jazz » !

Toutes les compositions sont arrangées et réorchestrées pour big band, et gagnent ainsi une nouvelle dimension sans pour autant perdre de leur authenticité. Une authenticité qui permettra à tous de reconnaitre les grands « tubes » de Django que sont : Nuages, Belleville, Minor Swing, Manoir de mes Rêves, Djangology...

Crédit : Harten

AUX MOTS ET AUX IMAGES, UN DUO DE CHOC QUI RÉITÈRE LE PARI APRÈS L’IMMENSE SUCCÈS DU DOMPTEUR DE VENT (2016) ET DU SOUFFLEUR DE RÊVES (2015).

Bernard Villiot : Scénariste et réalisateur, Bernard Villiot  flirte avec l’univers de la littérature jeunesse depuis dix ans. Plusieurs fois primé, il poursuit aujourd’hui l’aventure avec un réel enthousiasme. Cette forme de littérature majeure, à son avis, est un véritable révélateur dans son travail d’auteur.
À propos de Monsieur Django et Lady Swing : « Pour moi, raconter Django Reinhardt, c’était raconter le swing. Plus qu’une rencontre entre un enfant et le célèbre guitariste, cette histoire est avant tout l’éveil d’un jeune violoniste à un style musical qui le changera à jamais. Bien qu’elle soit fictive, cette rencontre est constellée de détails bien réels qui ont jonché la vie du « maestro ». »

Thibault Prugne : Du haut de ses 29 ans, Thibault Prugne exerce ses multiples casquettes d’illustrateur et d’éditeur (Editions Margot), tant en bande-dessinée qu’en jeunesse. Si c’est en illustrant un livre-cd raconté par Lorant Deutsch en 2012 qu’il se tourne vers l’illustration jeunesse, il réitère aujourd’hui l’exercice pour son plus grand plaisir aux côtés de son complice en faisant swinguer avec délicatesse ses pinceaux au rythme des mots de Bernard Villiot et des pincements de guitare de Django pour faire naitre de son imaginaire des illustrations malicieuses et poétiques.

monsieurdjangoetladyswing.jpg

DJANGO EXTENDED.
Pour les plus grands qui souhaiteraient prolonger l’expérience de la musique de Django Reinhardt en big band,  l’Amazing Keystone Big Band sort simultanément un CD : DJANGO EXTENDED dans lequel les arrangements sont développés pour laisser la part belle aux quatre prestigieux invités : Didier Lockwood (violon), Stochelo Rosenberg (guitare), Thomas Dutronc (guitare) et Marian Badoï (accordéon).

DJANGO REINHARDT EN QUELQUES MOTS.
Monsieur Django & Lady Swing est un conte musical entièrement créé autour de la musique d’un des meilleurs guitaristes de jazz de son temps, Django Reinhardt.

Jean-Baptiste, dit Django Reinhardt est né en 1910 en Belgique. Très tôt, il commence à jouer du banjo et du violon au sein de sa famille, des artistes ambulants de la communauté manouche. Doué, il est engagé dans les meilleurs clubs de Belleville, à Paris. Mais alors qu’il a dix-huit ans, un incendie se déclare dans sa roulotte. Brûlé gravement, il perd l’usage de deux doigts de sa main gauche. Lors d’une longue convalescence, on lui offre une guitare. Des heures d’exercice quotidien lui font inventer une nouvelle façon de jouer, unique, adaptée à son handicap et éblouissante d’habileté. Il opte alors de manière définitive pour la guitare.

En 1934, il fonde le quintette du Hot Club de France avec le violoniste Stéphane Grappelli.
La musique du groupe est un mélange très nouveau entre jazz swing et musique traditionnelle manouche, à l’origine de la plupart des grands standards de Django : Minor Swing, Tears, Djangology...
Les succès se multiplient. Lorsque la guerre éclate, le groupe se sépare et Django doit fuir en Suisse les persécutions perpétrées contre son peuple par l’envahisseur nazi.
En 1946, le grand Duke Ellington lui propose d’intégrer une tournée américaine, mais l’expérience ne se passe pas très bien, et s’interrompt rapidement.

Installé à Samois-sur-Seine, il se retire progressivement de la scène musicale pour s’adonner à la peinture, autre art où il excelle.
En 1953, il meurt subitement, alors qu’il venait de décider de faire son grand retour...


MUSICIENS

  • Trompettes : Vincent Labarre, Thierry Seneau, Félicien Bouchot et David Enhco.
  • Trombones : Aloïs Benoit, Loïc Bachevillier, Sylvain Thomas et Bastien Ballaz
  • Saxophones : Pierre Desassis, Kenny Jeanney, Eric Prost, Jon Boutellier et Ghyslain Regard.
  • Rythmique : Thibaut François (guitare), Fred Nardin (piano), Patrick Maradan (contrebasse), et Romain Sarron (batterie).

PRODUCTION

  • Production / Communication / Informations : Association Moose
  • Directeurs Artistique : Bastien Ballaz, Jon Boutellier, Fred Nardin et David Enhco
  • Chargée de diffusion : Marine Pierrot / Maeva Da Cruz
  • Chargée d'administration et de production : Véra Tomas
  • Ingénieur du son : Erwan Boulay
  • Ingénieur lumière : Lucie Joliot
  • Contact presse : Éphélides / nathalie.ridard@ephelide.net
  • Contact booking : Moose-Anteprima / mooseasso@gmail.com